Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2010

Identité paysanne

Identité Nationale contre ....Identité Paysanne

Le salon de l'Agriculture va ouvrir dans quelques jours ces portes, l'inauguration se fera en cette année 2010 sans la présence du Président de la République.

Les raisons invoquées pour "excuser" cette absence sont nombreuses :

1° Un emploi du temps chargé après une "tournée africaine" et un petit week-end en Provence dans la résidence familiale  

2° La présence du Ministre de l'Agriculture et surtout à entendre ce dernier la présence du haut commissaire européen chargé de l'agriculture, un fonctionnaire bruxellois semble-t-il autrement plus important et chargé de pouvoir que notre "simple" Président de la République. Tout cela pour nous rappeler que depuis bien longtemps Paris ne décide de rien et doit subir les décisions bruxelloises.

3° Sa présence pour la cloture et surtout le "top" : Même Chirac a déjà manqué des inaugurations du salon .

 

Peut-être que J. CHIRAC a manqué une ou deux inaugurations mais même absent le monde agricole a toujours su qu'il pouvait compter sur lui pour les défendre "bec et ongles" face à la Commission Européenne : le "fossoyer paysan bruxellois".

Et oui le monde agricole il faut l'aimer car l'identité paysanne et un élément essentiel de notre Identité Nationale. Ce point a semble-t-i été "oublié" dans le "débat" sur l'Identité Natinale, avant de parler de la France des banlieux il serait bon de nous rappeler que notre France est un pays de paysans, que ce sont ces derniers qui ont forgés notre nation, notre identité ;

Une France rurale vieille de près de 1000 ans faite de paysans (serfs, journaliers, cultivateurs, métayers,....) qui au fil des siècles ont dessiné notre paysage actuel, 

Une France rurale vieille de près de 1000 ans faite de paysans qui au fil des siècles ont payé un loud tribu à notre indépendance nationale en Europe,

Une France rurale vieille de près de 1000 ans faite de paysans qui au fil des siècles ont permis de faire de notre pays aujourd'hui l'un de représentant les plus pestigieux en terme de produits agricoles (vin de Champagne, Vin du Bordelais ou de Bourgogne, fromages divers et variés, .....)

Alors bien sur quels liens avec ce salon et l'absence de notre Président à l'inauguration ?

Simplement peut être un sentiment d'"abandon" de la génération actuelle.

Bien sûr serrer des mains, taper sur le "cul d'une vache", boire un "demi" d'une bonne bière du Nord ou un ballon de rouge AOC St Chinian n'a jamais permis de sauver certains secteurs de notre agriculture mais? il me semble que c'est tout de même plus facile de les défendre et se battre pour ceux qu'aime.       

 l'Identité Nationale de notre pays c'est aussi surement un peu de cette France rurale, cette France paysanne, cette France productrice , vitrine d'un "art de vivre" à la française...

24/02/2010

GARDE A VOUS....

 

GARDE A VUE OU GARDE A VOUS

 

Ces dernières semaines ont été marqué par un "matraquage" médiatique contre les Gardes à vue dans notre système judiciaire.

900000 mesures de Garde à vue auraient été prises en 2009 contre des ressortissants français ou étrangers sur le territoire national.

"scandaleux" "anti républicain" ,.... petits exemples de ce qui nous a été permis d'entendre dans les débats organisés quasi-quotidiennement sur les radios ou télévisions nationales.

Pourtant il n'est pas judicieux de commenter ce chiffre sans chercher à comprendre comment notre système judiciaire en est arrivé là  :

- Une utilisation du nombre des Garde à vue pour évaluer le "travail" d'une brigade de Gendarmerie ou d'un Commissariat ajoutée aux primes de résultats et voilà une mesure judiciaire d'aide à l'enquête qui se transforme en indicateur de travail.

- Enfin le placement en garde à vue , c'est pour le mis en cause des droits : aviser son employeur ou sa famille, s'entretenir avec un avocat et être examiné par un médecin , ainsi une personne entendue hors garde à vue aurait moins de droit.

- Plus de 30 % d'augmentation en quelques années, évidemment la politique gouvernementale contre les "délinquants de la route" explique en grande partie cette augmentation avec les délits de défaut de permis et d'alcoolémie.

Ainsi le permis à points à son revers de la médaille avec des milliers d'anciens titulaires du permis avec un solde nul utilisent toujours leur véhicule pour le plus souvent travailler ou se rendre sur leur lieu de travail, il n'est pas dans mon intention d'excuser ces comportements délictueux mais  tout comme ce père de famille ayant consommé un ou deux verres de trop nous pouvons nous demander si la Garde à vue est la solution idéale pour que les Gendarmes ou Policiers traitent la procédure délictuelle.

Imaginons un instant une personne interpellée pour Défaut de Permis de conduire, un délit puni d'une peine d'emprisonnement , qui conduit dans une brigade de gendarmerie pour y être entendu serait prise d'un malaise cardiaque une ou deux heures après son interpellation. Aujourd'hui la Loi ne prévoit rien sans mesure de garde à vue. Immédiatement il faudrait un responsable : le gendarme n'ayant pas pris de mesure de garde à vue et ainsi permis au mis en cause d'être examiné par un médecin, de lui faire état dans le cas présent d'un problème de santé.

Il apparait urgent de prendre aujourd'hui des mesures pour redonner à la Garde à Vue son seul et unique sens :

- une aide matérielle aux enquêteurs pour l'enquête judiciaire, quelques distinctions doivent être faites entre un "délinquant de la route" , l'enquête se bornant généralement à l'audition du mis en cause et des témoins éventuels , et un cambrioleur par exemple qui nécessite d'autres investigations, perquisitions, représentation à témoins,...

- Ne plus prendre en compte les nombres de Garde à vue dans les "chiffres" d'un service de Police, car "faire "des" Gardes à vue ne fera jamais baisser les vrais chiffres de la délinquance   

Alors arrêtons dès aujourd'hui le faux procès fait aux magistrats, à priori jamais présent au Parquet après 18H00, ou aux policiers et gendarmes car les personnes placées en garde à vue ne le sont pas en général pour "rien", il n'en demeure pas moins que comme notre système judiciaire prévoit une individualisation des peines il serait temps d'adapter la garde à vue en fonction des délits avec la création d'une "retenue judiciaire" de quelques heures avec des droits (avocat et médecin) pour des délits "mineurs".

 

11:40 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : garde à vue

08/02/2010

ELECTIONS REGIONALES : UNE PRE-CAMPAGNE AFFLIGEANTE...

 

 

 

 

"AFFLIGEANT"

 

Quel autre adjectif pourrions nous employer pour décrire la pantomime que nous offre depuis quelques semaines “les socialistes héraultais” ?

Le bureau national parisien jouant la “vierge effarouchée” devant les propos de notre Président de Région, G. FRECHE. De qui se moque-t-on ?

Ce dernier ne nous a-t-il pas déjà habitué a de semblables propos.

Les Harkis, les membres de l'équipe nationale de football, 93 % des électeurs du languedoc-Roussillon n'avaient-ils pas été préalablement victime de ce que certains qualifient d'écarts quand d'autres ni voient que les signes que le franc-parlé ou la gouaille d'un homme du Sud.

Pourtant, un homme politique doit-il pour amuser sa plèbe tomber dans de tels clichés ?

 

Des projets, des idées pour la Région, tel ne devrait-il pas plutôt être question dans cette période de pré-campagne régionale plutôt que des éternelles querelles de clochers, des éternelles guerres entre petits seigneurs locaux à l'image d'un moyen âge féodal marqué par ces batailles entre châtelains !

Car a être nostalgique de cette période nombreux responsables politiques actuelles ont oublié de conserver l'esprit chevaleresque de la même période.

 

Le languedoc-Roussillon a cruellement besoin d'un projet d'avenir, d'un projet pour améliorer le bienêtre de ces habitants, un projet axé sur le développement durable, le tourisme, le transport des marchandises et des hommes,...

 

Espérons que le prochain Président du Conseil Régional n'aura d'autre but que de tenter de faire entrer notre Région dans le nouvel millénaire pour en faire du LANGUEDOC ROUSSILLON un modèle de dynamisme, de modernité dans un ensemble méditéranéen porteur d'avenir pour toutes les populations qui le compose.

 

Quelques signes dans les projets des divers candidats pourront être porteur d'avenir, comme par exemple :

 

  • Des marchés publics privilégiant les investisseurs régionaux optimisant le développement durable, (filière “Bio” pour la restauration dans les lycées, énergies alternatives, ....)

     

  • Réinvestir les dizaines de Millions d'Euros “perdus” depuis des mois dans des plans de communication coûteux pour les réinjecter dans les zones rurales, notre “arrière pays” pour lutter contre l'enclavement de sa population, ne serait -il pas raisonnable en effet d'ouvrir des “maisons locales de la Région” dans les bourgs ou les services publics nationaux fermes (Bureau de Poste, agence CAF,...) plutôt que des somptueux locaux sur la 5ème Avenue de New-York ?