Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2010

LES RIVERAINS DU CARREFOUR DE L'HOURS EMMURES VIVANTS

Dans la nuit du 12 au 13 Aout 1961 Berlin était coupé en deux par la construction d'un mur qui devait symboliser pendant près de 40 ans la division entre une Europe démocratique et une Europe totalitaire, une Europe "communiste".  A quelques jours d'intervalles Béziers vient de construire le sien autour du quartier de l'Hours.

En effet depuis plusieurs mois la ville a semble-t-elle décidé d'investir dans des pallissades "com" : une idée intéressante au demeurant pour masquer des travaux comme par exemple la médiathèque, l'IUT ou encore la "future" piscine ; encore que depuis quelques jours ce chantier semble prendre l'eau et nous risquons d'attendre encore un peu pour nous y mettre, à l'eau ...

Le problème du mur de l'Hours c'est qu'il ne cache aucun travaux, simplement un terrain "vague" dont les projets d'occupations le sont tout autant.

Alors un mur provisoire fait pour durer plusieurs semaines, plusieurs mois ou plusieurs années ?

   

 

Commentaires

Souhaitant que vous soyez présent pour l'inauguration du Polygone plutôt que de le décrier !

Écrit par : Morad BOUDENE | 09/09/2010

Mais je serais présent Morad, vous n'avez surement pas tout compris..... enfin si l'état de la chaussée et les aménagements de Wilson et Liberté vous conviennent alors vous êtes surement comblé par le centre ville de Béziers, à moins bien sur que vous n'y viviez pas !

Écrit par : modérateur | 09/09/2010

Il faut de la patience mon ami. Béziers a choisi de prendre du temps pour faire les choses pour une seule raison: les faire bien !

Il fallait étaler les projets sur plusieurs budgets. Vous comprendrez probablement pourquoi...

L'avenue Wilson et le boulevard Wilson vont subir de profondes requalifications. Facades, trottoirs, chaussée, edf, internet, gaz, lyonnaise des eaux, égouts, pyste cyclabe, mobilier urbain, éclairage, espaces verts...

Il faudra encore quelques mois pour que le mur de l'Hours soit tombé et vous aurez droit à des logements tous neufs!

J'habite Béziers. Mais par dessus tout, j'y vis.

Cordialement

Écrit par : Morad BOUDENE | 16/09/2010

Et si nous en reparlions dans "quelques mois " Mourad devant un café ?
J'ai pu remarquer votre attachement à la politique de la ville lors de la présentation du projet il y a quelques jours et je suis, n'en doutez pas, particulièrement heureux de voir de "jeunes bitérrois" s'investir dans notre ville.
J'étais, tout comme vous, présent lors de l'inauguration du Polygone.
Je pense que vous avez compris qu'il n'avait jamais été dans nos intentions de faire un mauvais procès à la Mairie concernant ce projet d'avenir. J''espère simplement que l'absence (provisoire) de réabilitation des interfaces entre le coeur de ville et l'Hours ainsi que les travaux à venir ne porte pas trop préjudice à ce centre qui doit de nouveau briller pour Béziers.
N'oublions pas pour autant les quelques 100 personnes rassemblées en centre-ville ce soir là....
Sans trahir de secret (vous êtes surement au courant) "l'Amiral" G. LAFAYETTE ne se porte pas vraiment bien , toutes les volontés politiques ne peuvent (malheureusement peu) face aux lois du marché !
Alors espérons tous pour le centre-ville ..... j'espère vous voir également lors du défilé dans notre "grand magasin" le 25/09 prochain.

Cordialement.

Écrit par : modérateur | 16/09/2010

En toute objectivité, veuillez reconnaitre que le centre ville de Béziers a été une priorité des premiers mandats de Raymond Couderc et de son équipe. La rue de la république, les halles, les marchés des paysans, le stationnement gratuit, les allées Paul Riquet... De nombreuses choses ont été faites et refaites. Et d'autres sont à venir. Lycée H4, vieille poste, avenue wilson, boulevard de la liberté... Vous l'avez entendu tout comme moi. Les études sont terminées. Les travaux vont être lancés.

Ce n'est peut être plus un problème de réhabilitation mais d'offre qui fait défaut au coeur de ville. Il appartient aux commerçants de s'adapter à la demande de la clientèle. La clientèle biterroise n'est pas acquise. Le magasin qui vend les mêmes montres depuis 10 ans et que l'on trouve dans n'importe quelle galerie commerciale ne pourra pas tenir. C'est le problème de la concurrence et dans le cas du polygone Rive Gauche, elle est loyale. Il faut se démarquer et proposer une marchandise particulière. Et admettez le, les commerçants qui suivent cette stratégie ne se plaignent pas du tout de la lenteur des travaux parce que les gens continueront de se rendre dans ses adresses originales. Je pense à la bijouterie Guilhem qui s'assure une pérennité certaine en se positionnant dans le haut de gamme. Je pense aussi à ce boulanger avenue Maréchal Foch "Pain des moissons" qui était artisan dans le bâtiment qui a su s'imposer en proposant du pain bio et en moulant lui même ses céréales. Il y a aussi le Royal, ce restaurant asiatique prés de la gare. Le propriétaire a rendu un vieil immeuble en lieu super agréable. Malgré la tristesse du quartier. Il propose son propre parking, des prix intéressants, un lieu génial, de la nourriture de qualité, un accueil cordial... Et quoi qu'on en dise, son restaurant marche du tonnerre (pour y manger très souvent).

Les biterrois veulent des gens qui osent et qui entreprennent. Et contre tout ce pessimisme ambiant, je défends ceux qui sont à la base de ces initiatives.

Je ne serai pas sur le podium le 25 septembre mais je serai là !

J'accueille avec grand plaisir votre proposition sujet d'un café !

Écrit par : Morad BOUDENE | 17/09/2010

Pour le défilé je suis certain que de nombreuses bitérroises seront déçues!!!

Pour le Kfé nous pourrons même surement le prendre avant les travaux de Wilson, reste à choisir le lieu : Coeur de ville ou Polygone, je vous laisse le choix !!!

Écrit par : modérateur | 17/09/2010

Je cite : " Béziers a choisi de prendre du temps pour faire les choses pour une seule raison: les faire bien ! "

Je doute un peu de cette phrase. J'ai du mal à comprendre que les aménagements n'aient pas étés prévus en amont du projet, la liaison Hypercentre-Polygone était quand même à la base pour que les deux lieux cohabitent sans heurts.

On a l'impression que le Polygone s'est construit du jour au lendemain, et que la réflexion sur l'aménagement de l'Avenue Wilson est venue ensuite.

En parlant de réflexion et de débat, les différentes solutions évoquées sont assez drôles, choisir entre un côté pour les arbres ou les candélabres, tout en imposant le double sens et les stationnements, c'est très minimaliste.

Ce qu'il faut à cette avenue c'est un VRAI réaménagement, et une nouvelle configuration de la circulation dans l'hypercentre. Dans toutes les villes il y a des sens uniques, ainsi que des couloirs de bus, sauf à Béziers. Il ne faut pas changer les habitudes des habitants...

Je regrette qu'un vrai débat n'ai pas eu lieu pour cette liaison, qui est d'une importance capitale.
Je pense que ce ne sera pas quelques arbres en plus et des trottoirs neufs qui vont beaucoup changer la donne.

D'autant plus quand vous dites " les faire bien " , là aussi je rigole, surtout sur le choix des matériaux qui est fait lors des aménagements.
Le trottoir devant le Polygone méritait un peu mieux (plus classe) qu'un simple enrobé de couleur.

Écrit par : Nicolas | 04/11/2010

Les commentaires sont fermés.