Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/04/2010

BEZIERS VILLE SPORTIVE

BEZIERS , VILLE SPORTIVE ?

 

Il y a quelques mois nous abordions sans compromis le problème du sport de haut niveau sur Béziers dans un précédent article (5 Aout 2009)

Si les derniers résutats de l'ASBH sont honorables (en troisième division tout de même) et que le volley-ball féminin nous offre une fin de saison formidable avec une remontée en PRO A il semble tout de même que la municipalité actuelle masque volontairement la réalité "sportive" de notre ville.

En effet , l'édition du journal de la ville d'avril 2010 fait sa "une" sur le sport dans notre ville , l'interview de notre adjoint aux sports nous apprend que Béziers est une ville sportive....

Son engouement pour le sport en général est louable et reconnu de tous mais un peu de modestie ne peut nuir car ... à lire

..."quasiment un biterrois sur deux pratique un activité physique...." , la ville comptant près de 75000 habitants et n'ayant que 16000 licenciés (chiffre mairie) : sans faire "math sup", il y a une erreur quelquepart...

Mais bien sur "pratiquer une activité physique... a titre personne ou professionnel, individuellement, en groupe,...", c'est sur qu'alors tous les jours nous pratiquons du sport, en allant au travail à pied, en allant chercher les enfants à l'école,... et ces milliers de "sportives et sportifs" tous les vendredis au marché .... Béziers sera bientôt la première ville sportive de France  

Un peu de sérieux : Béziers n'a toujours pas de piscine , de piste d'athlétisme digne de ce nom,... 

Maintenant devant un tel investissement de la munucipalité actuelle pour le sport en général nous attendons tous de voir la municipalité de Béziers remplir un dossier pour participer au challenge de la ville la plus sportive organisées par le quotdien l'Equipe...

18:22 Publié dans BEZIERS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : béziers, sport

05/08/2009

SPORT DE HAUT NIVEAU ... A BEZIERS

Le lancement de la campagne d'abonnement pour la saison 2009/2010 de l'A.S.B.H. qui vient de débuter semble être l'occasion de tirer le bilan du sport de haut niveau dans notre région, dans le bitérois; Nous ne pouvons que souhaiter nos meilleurs encouragements aux joueurs et dirigeants de ce club, la FEDERAL 1 est un championat difficile avec des phases finales des plus délicates, CARCASSONNE en a eté le plus bel exemple la saison passée.
Pourtant à regarder l'état du sport de haut niveau dans notre Région, dans notre Département le constat est amer.

ooo/ooo

BEZIERS : BONNET D'ANE DU SPORT DE HAUT NIVEAU DANS LE LANGUEDOC ROUSSILLON ?


Le constat est amer : les bitérois amoureux du beau geste, des ambiances festives dans les “arènes” du sport du haut niveau vont encore un peu plus cette année difficilement trouver leur bonheur. Les campagnes d'abonnements ne risquent pas de faire naitre devant les stades et complexes sportifs de la ville des files d'”afficionados”.

Le constat est amer : Béziers est bien bonnet d'âne du sport de heut niveau dans la Région.
MONTPELLIER va encore une fois donner le ton du sport régional avec le haut voir trés haut niveau national tant dans les sports “phares” que sont le football masculin (Ligue 1), féminin qu'en Rugby (Top 14) mais aussi dans le hand-ball (11 titres de champions de France ces 15 dernières années), le volley-ball sans parler du base-ball, du hockey sur glace, water-polo, basket-ball et même les footballs américain et australien...

Evidemment Montpellier c'est 250 000 habitants et il est vrai la capitale économique et politique du Sud-Ouest littoral .

Mais que dire alors de NIMES qui avec moins de 150000 habitants et une proximité plus forte de Montpellier aura pourtant son éqiupe des “crocos” en Lignue 2 de football, son équipe de handball en 1ère Division et même une équipe de Rugby en Fédéral 2, relegué sur tapis vert de Fédéral 1 en fin de saison dernière.
Mais que dire alors de PERPIGNAN avec L'U.S.A.P., champion de France 2009 et les Dragons Catalans, fleuron du rugby à XIII depuis plusieurs années dans le Challenge Européen.
Il s'agit bien sur d'agglomération plus importante de Béziers mais que dire alors de NARBONNE, avec le R.C. Narbonne en ProD2, une équipe de volley en Pro A, de CARCASSONNE en Fédéral 1 en rugby à XV et dans l'élite national en XIII , de SETE avec l'ARAGO en volley-ball et les DAUPHINS en water-polo ,teux pensionnaires du haut niveau et sans parler du F.C.Sète en football qui aura réussi quelques belles années dans les championats nationaux professionnels ou même encore d'ALES avec un club de football en NATIONAL (antichambre du professionalisme ) et une équipe de volley-ball en ProA pour la première fois de son histoire.


Le constat est amer, les bitérrois n'auront eux aucune équipe dans le haut niveau national tant en rugby qu'en football ou dans aucun autre sport même qualifiés de “mineurs, comme le volley-ball féminin par exemple.

Des responsables, des coupables, il serait toujours facile de jeter la faute, les fautes sur quelqu'uns, mais soyons honnête et clair, la faute est plus collective qu'individuelle.
En effet c'est plutôt les acteurs économiques et politiques du bitérois depuis vingt ans qui n'ont pas su s'adapter au professionalisme du football dans un premier temps et du rugby ces dernières années.
Certains diront qu'une ville , qu'une collectivité territoriale de moins de 100 000 habitants n'a pas , n'a plus les moyens financiers de “se payer” son club de haut niveau, en football et en rugby c'est probable mais en hand-ball, volley-ball ou bascket-ball cela reste moins certain.
D'ailleurs que des finances publiques servent a entretenir artificiellement un club professionnel ne semble pas être logique. Néanmoins, une réelle politique sportive doit être menée par les élus, une politique de promotion auprès d'investisseurs financiers , notre Président, nos ministres ne se transforment-ils pas en V.R.P. lors de voyages officiels à l'Etranger,

ooo/ooo

Un club “phare” quelquesoit le sport a eu et aura toujours des retombées économiques et touristiques positive pour une ville. Toutes les manifestations culturelles et sportives pontuelles, fussent-elles de grandes qualités comme la ville peut en connaitre ces dernières années (FERIA bien sur mais aussi FESTA D'OC et autres fêtes médiavates ou
autres ), ne pourront palier cette carence.
Il est temps que chacun prenne conscience que BEZIERS ne pourra “exister” sans une réelle politique sportive de haut niveau car bien qu'auréolé de 11 titres de Champion de France la ville risque fort de disparaitre à jamais du paysage sportif français.

D.L.R. compte également profiter de la prochaine campagne pour les élections Régionales pour poser cette question : l
Les finances publiques émanant de la REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON ne doivent-elles servir qu'à l'AGGLOMERATION MONTPELIERAINE où ne pourraient-elles pas permettre de maintenir un tissu sportif local marqué par une Histoire (ASBH, ARAGO et F.C sur Sète, ...) ?


19:06 Publié dans BEZIERS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : béziers, sport