Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/11/2009

UN GRENELLE POUR LA VITICULTURE

 

 

La viticulture française souffre depuis des années de la mondialisation imposée par l'Europe de Bruxelles. L'arrivée massive sur le marché français de produits de médiocres qualités a en effet innondé un marché national déjà en difficulté. La suppression des barrières dounanières avec les accords généraux qui nous ont été imposé par l'Organisation Mondiale sur le Commerce dans les années 90 asphyxie terriblement le monde viticole. A l'inverse nos exportations sont toujours taxées sur les marchés asiatiques ou américains par exemple.

L'épisode du "vin rosé" issu d'un mélange de rouge et blanc n'a en fait été que le prémisse d'un désartre en devenir. La France,  Paris  ne maitrise plus rien, les décisions sont prises à Bruxelles et notre viticulture risque d'en payer le prix fort.

Aujourd'hui nos viticulteurs sont confrontés à des multinationales avec des productions sud-américaines ou sud-Africaines, demain c'est la Chine et l'inde qui vont vouloir conquérir le marché mondial du vin.

Il est temps , au delà des effets d'annonce, de mettre en place un "GRENELLE DE LA VITICULTURE", notre Région, notre Département en ont terriblement besoin.

L'avenir doit demeurer dans un viticulture de qualité, dans le cas contraire dans 20 ans nos champs de vigne auront laissé place à des champs de panneaux photovoltaïques, est-ce ainsi que Bruxelles voit l'avenir de l'Hérault, du biterrois ? 

Alors qu'un débat national sur l'Identité Nationale est en train d'être lançé en "grande pompe", les représentants de DEBOUT LA REPUBLIQUE dans notre région demandent aux élus locaux, départementaux et régionaux de se mobiliser au delà des clivages politiques pour sauver un pan de notre IDENTITE REGIONALE.